Distnet - Services financiers
English Accès clients
1 855 915-9090

Nouvelles

2017-07-28

IKEA achète pour 15,5 M$ de terrains à Québec

En vue de la construction imminente de son magasin entrepôt à Québec, le géant du meuble suédois IKEA vient de débourser 15,5 millions $ pour l’achat de terrains au mégacentre Duplessis.

Des documents notariés signés plus tôt cette semaine par IKEA et Cominar font état de plusieurs transactions pour l’acquisition de vastes terrains d’une superficie totale d’un million de pieds carrés.

Au total, IKEA prévoit investir 100 millions $ pour construire et aménager son nouveau magasin entrepôt de 340 000 pieds carrés dans la capitale.

Si tout va comme prévu, IKEA ouvrira les portes de son nouveau magasin à l’été 2018. Ce qui nécessitera l’embauche de 250 nouveaux employés.

Dans la plupart de ses projets, IKEA détient les terrains et les immeubles de ses magasins et de ses entrepôts.

Mené par Cominar et le Groupe Dallaire, le nouveau mégacentre Duplessis, situé au sud de l’autoroute Charest et à l’ouest de l’autoroute Duplessis, s’étend sur 5 millions de pieds carrés.

En pleine expansion

Au pays, IKEA dit être en mode expansion. Le détaillant prévoit l’ouverture de 12 nouveaux magasins entrepôts au cours des huit prochaines années.

Les investissements devraient dépasser le milliard $.

«On a l’intention de doubler notre présence. On aimerait avoir 24 magasins au pays en 2025», avait indiqué au Journal la présidente d’IKEA Canada, Marsha Smith, lors de son passage à Québec le mois dernier.

Actuellement, IKEA compte 12 magasins entrepôts au Canada, en plus de six centres de cueillette et de neuf points de ramassage.

Cet automne, IKEA ouvrira un nouveau magasin à Halifax.

Il y a deux semaines, IKEA a annoncé la construction d’un centre de distribution à Richmond, en Colombie-Britannique.

Les ventes ont explosé

L’an dernier, les ventes en ligne d’IKEA ont explosé de 41,3 % alors que les revenus totaux de l’entreprise ont avancé de 14,2 % pour atteindre 2,05 milliards $ au Canada.

Sur le Web, IKEA aimerait étendre son réseau de distribution. IKEA n’écarte pas des ententes avec les géants comme Amazon et Alibaba pour offrir ses produits en ligne.

Le détaillant offre plus de 8000 articles sur le Web et près de 9000 en moyenne dans chaque magasin.

IKEA à Québec

Superficie du magasin: 340 000 pi2

Investissement: 100 millions $

Nombre de postes disponibles: 250

Ouverture prévue: été 2018


Besoin de liquidités ? Faire affaires avec DISTNET, c'est choisir une solution de financement simple et efficace. La rapidité et l'efficacité de notre équipe vous garantit une expérience des plus profitables.


Source
TVA Nouvelles

2017-07-27

Mariage confirmé entre Tembec et Rayonier

Les actionnaires de Tembec se sont largement prononcés jeudi en faveur de l'offre d'achat de 1,1 milliard $ CAN déposée par Rayonier Advanced Materials, afin d'avaler la forestière québécoise.
 
Au total, la transaction, qui devait obtenir l'appui des deux tiers des actionnaires pour aller de l'avant, a été acceptée dans une proportion de 95 pour cent.

L'entreprise floridienne devrait avoir complété l'acquisition de Tembec d'ici la fin de l'année, une fois que les autorités réglementaires auront donné leur aval au regroupement.

Ce mariage annoncé en mai semblait en péril jusqu'à ce que Rayonier Advanced Materials décide de bonifier son offre, à la demande des deux plus importants actionnaires de Tembec, qui comptaient s'opposer à la transaction.

Oaktree Capital Management et Restructuring Capital Associates, qui détiennent 37 pour cent des actions en circulation de Tembec, estimaient que l'offre initiale de 4,05 $ par action de la forestière n'était pas assez élevée.

Les deux firmes avaient changé leur fusil d'épaule après que la société de Jacksonville eut proposé 4,75 $ - ou 0,2542 action de Rayonier Advanced Materials - pour chaque action de Tembec. Environ 67 pour cent du paiement sera effectué en espèces.

L'offre de Rayonier Advanced Materials tient compte de la dette de Tembec.

L'Américaine a promis de conserver à Montréal le siège social canadien de l'entreprise en plus de maintenir toutes les activités de Tembec, qui compte 3000 employés au Québec, en Ontario ainsi qu'en France.


Vous aimeriez qu’une équipe de spécialistes assure à votre place la gestion de vos comptes clients? DISTNET peut vous libérer d'une tâche administrative importante en prenant en charge le suivi de vos comptes clients.  Contactez un représentant DISTNET afin de connaître notre gamme de produits et services.


Source
Le Soleil

2017-07-26

Intelligence artificielle: «Fortune» encense le Québec

Le célèbre magazine américain «Fortune» consacre une partie de son numéro du mois d’août à Montréal qui devient l’un des endroits les plus réputés au monde dans le domaine de l’intelligence artificielle, rien de moins.

«Fortune» rappelle que Google a choisi la métropole du Québec pour démarrer un nouveau groupe de recherche en intelligence artificielle, en novembre dernier. La multinationale a promis d’y investir 4,5 millions $, au cours des trois prochaines années, notamment au sein de l’Institut des algorithmes des apprentissages profonds (MILA), dirigé par la sommité mondiale Yoshua Bengio.

La publication souligne aussi que Microsoft a doublé de taille ses activités en intelligence artificielle au cours de la dernière année seulement. Les géants de la techno disent vouloir injecter plus de 6 millions $ au sein de l’Université de Montréal et 1 million $ à l’Université McGill, mentionne «Fortune».

Le magazine note aussi qu’Amazon a décidé d’opter pour la belle province pour ses activités dans le domaine de l’infonuagique.


Talents québécois

Mentionnons que l’écosystème en intelligence artificielle peut compter sur le Québécois Hugo Larochelle à la tête du centre de recherche sur l’apprentissage profond de Google.

Élément AI, une entreprise cofondée par Yoshua Bengio, Jean-François Gagné, Nicolas Chapados et Real Ventures, a également obtenu un financement record de 137,5 millions $, le mois dernier, pour déployer ses activités.


Paradis des entreprises en démarrage

La présence de géants de la techno stimule les plus petits. Ces sept dernières années, plus de 185 entreprises en démarrage d’ici ont levé plus de 380 millions $ avec des retombées économiques de plus de 1,2 milliard $, selon la Maison Notman.

Le Québec est aussi le nouveau paradis des centres de données. Plus de quarante d'entre eux peuplent désormais le territoire. L’électricité verte à bas prix et les hivers rigoureux attirent les compagnies étrangères chez nous comme jamais auparavant.


Votre entreprise a besoin de liquidités ? DISTNET offre des produits et des services d’affacturage. Ces derniers favorisent le fonds de roulement. N’hésitez plus. Communiquez avec un représentant de DISTNET pour connaître les avantages pour votre entreprise.


Source
TVA Nouvelles

2017-07-19

Investissement de 24 M$ du Groupe Kerry à Sainte-Claire

(Québec) Le Groupe Kerry tient parole et complète un investissement totalisant 24 millions $ à son usine de Sainte-Claire, dans la région de Bellechasse.
 
Mercredi, la société irlandaise spécialisée dans la production et la commercialisation d'ingrédients et de produits destinés aux industries agroalimentaire et pharmaceutique a annoncé qu'elle injectait une somme de 17 millions $ permettant l'ajout d'une chaîne de production pour répondre à la demande de ses clients, comme Costco, Walmart et le lait Grand Pré par exemple, pour les boissons liquides aseptiques, c'est-à-dire exemptes de toute contamination bactériologique.

Le gouvernement du Québec, par l'entremise d'Investissement Québec, apporte son aide en offrant un coup de pouce de 1,3 million $ au Groupe Kerry.

Cet investissement permettra de consolider 220 emplois et d'en créer 32 autres à l'usine du boulevard Bégin spécialisée dans la production et l'emballage de boissons dans des contenants aseptiques.

Les nouveaux équipements seront en opération à l'automne 2018 et feront grimper la production de 130 à 220 millions de bouteilles par année, a indiqué le vice-président des opérations de Groupe Kerry, André Amyot.

Pas moins de 75 % de la production de l'usine de Sainte-Claire prend la direction des États-Unis.

Au cours des derniers mois, la multinationale - qui compte plus de 23 000 employés et 132 usines dans 19 pays et dont le chiffre d'affaires en 2015 atteignait 9 milliards $ - a déplié 7 millions $ à Sainte-Claire pour adapter l'usine en prévision de l'arrivée du gaz naturel.

Une réalité dans une partie de la région de Bellechasse depuis le début de l'année 2017.


Grâce au gaz naturel

En conférence de presse, André Amyot et la ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches, Dominique Vien, ont convenu que sans l'arrivée du gaz naturel, il n'y aurait pas eu un investissement de cette ampleur de Groupe Kerry à Sainte-Claire. Son argent, la multinationale l'aurait injecté ailleurs dans d'autres usines.

Réunis au sein de la Coalition gaz naturel Bellechasse, les leaders politiques et économiques bellechassois ont mené une offensive, à partir de 2014, en faveur du prolongement du réseau de gaz naturel. Les entreprises ont martelé que l'absence de cette forme d'énergie retardait la concrétisation de projets d'investissement. Le Groupe Kerry, en particulier, menait la charge.


L'huile lourde n'a plus la cote. Trop chère. Trop polluante.

Les entreprises avançaient que la mise en service du gazoduc allait faire débloquer des investissements totalisant 32 millions $.

Or, depuis le début de l'année, le gaz naturel est distribué entre Lévis et Sainte-Claire grâce au prolongement de 72 kilomètres du réseau de Gaz Métro.

«Sur les 32 millions $ dont nous parlions à l'époque pour une trentaine d'entreprises, le Groupe Kerry en investit, à lui seul, 24 millions $. C'est bien parti», a souligné André Amyot en précisant que la venue du gaz naturel allait permettre de réduire de 6000 tonnes les émissions de gaz à effet de serre.

À son avis, la venue du gaz naturel a fait la différence. Tout comme l'aide accordée par Investissement Québec et la performance des employés de l'usine de Sainte-Claire. «Ils ne sont pas dans le top 5 ou dans le top 3. Ils sont les meilleurs parmi les 45 usines de Groupe Kerry en Amérique», a insisté André Amyot.

Cette mobilisation créée autour de la venue du gaz naturel dans Bellechasse, Dominique Vien veut maintenant y recourir pour mener à bon port un dossier important pour les industriels de la Rive-Sud, soit celui de l'établissement d'un troisième lien à l'est de la Ville de Lévis.


Être partenaire avec DISTNET, c’est non seulement choisir une équipe de professionnels, mais aussi des gens agréables et accessibles qui sont toujours à l’écoute des besoins de leurs clients.


Source
Le Soleil

2017-07-19

Une épicerie montréalaise vend des légumes cultivés sur son toit

Un supermarché de Montréal vend depuis mercredi des fruits et légumes cultivés sur son toit végétalisé, une première au Canada.

Le potager couvre plus de 2300 mètres carrés d'un supermarché IGA de l'arrondissement de Saint-Laurent. Une trentaine de variétés de fruits et légumes biologiques certifiés sont commercialisés jusqu'à l'automne, dont des salades, poivrons ou tomates, indique un communiqué.

L'eau permettant d'irriguer le potager est récupérée à même le système de déshumidification du supermarché.

Huit ruches ont également été installées sur le toit, avec l'objectif de vendre près de 600 pots de miel.

«Le toit vert potager» permet une culture de légumes «dans le plus grand souci de l'environnement», a indiqué le copropriétaire du supermarché, Richard Duchemin, en espérant que d'autres distributeurs s'engagent dans des projets de même nature.


Besoin de liquidités ? Besoin de financement ? DISTNET vous offre :

• Un accès facile à des liquidités;
• Un financement rapide et flexible;
• Un outil personnalisé, vous aidant dans votre démarrage, votre expansion ou votre réorganisation;
• Un service professionnel, personnalisé et courtois.


Source
TVA Nouvelles

Page(s) : 1  -  2  -  3  -  4  -  5  -  6  -  7  -  8  -  9  -  10  -  11 >  >> 

Infolettre